Parce que chaque année, Noël a toujours son côté magique qui transforme les gens, les choses et nous les fait voir sous un aspect poétique, je n'ai pas résisté au plaisir de publier à nouveau ce conte.

Et puis aussi et surtout, parce qu'un conte se relit au fil des ans, sans qu'on s'en lasse.

guirl1

C’était l’année dernière; c’était le matin et c’était dans le métro.

Une de ces nouvelles stations aux allures de décor de bandes dessinées futuristes ; avec plein de tubes et de courbes; beaucoup de volumes pour donner la sensation de se trouver dans un espace énorme d’y être bien.

Je descendais donc l’escalator à la station Chatelet, exactement la ligne 14 pour les initiés. Je m’apprêtais à m’asseoir sur un banc lorsque je l’aperçus, prostrée sur son siège. Elle était engoncée dans son caban bleu marine duquel dépassaient une paire de collants de laines rouge bordeaux. Elle avait une mine défaite. S’apercevant que je la regardais, elle me fixa et me dit : « Bonjour !». Je lui répondis « Bonjour !» en ajoutant « Vous avez l’air triste ».

 

0_aef03_91bc86a3_L

 

« Je n’ai pas l’air triste, je suis TRISTE » me répondit-elle.

« Qu’est ce qu'il se passe ? » lui demandai-je ?

« Je suis seule et je n’arrive jamais à garder quelqu’un » me dit-elle.

« Pourtant, vous êtes belle et intelligente », lui répliquai-je.

« Alors aimez-moi » me dit-elle.

« Je ne peux pas aimer la terre entière » lui dis-je, « même si ce n’est pas l’envie qui m’en manque ».

« Alors trouvez-moi quelqu’un puisque je suis belle et intelligente » me lança-t-elle.

« Nous ne sommes pas loin de Noël mais je ne m’appelle pas le père Noël » lui dis-je.

Il se trouva qu’un type assis juste aussi à côté de nous écoutait la conversation et souriait.

J’en profitais aussitôt pour l’aborder et lui demander de confirmer qu’elle était belle et intelligente. Ce qu’il fit volontiers avec un sourire plus large encore.

Elle éclata de rire.

Je dis tout de go à cette fille : « Ca y est, j’ai trouvé votre homme ».

Je demandai au type de s’asseoir à côté d’elle ; il s’exécuta. Mon métro arrivait ; je leur dis «Coucou les tourtereaux», amusé.

Le père Noël avait distribué son premier cadeau … avec un peu d’avance.