J’avais tout prévu avec elle.

Le parcours prétendument au hasard qui nous amène à passer devant un des palaces de Paris.

Nous sommes à l’intérieur. Jolie terrasse intérieure, service stylé …

Le temps chaud et ensoleillé, le chant des oiseaux …

Nous nous assîmes et commençâmes à boire.

 

C’est là que tout s’est gâté.

Une puis deux, puis beaucoup d’abeilles qui nous tournent autour.

Et elle qui ne supporte pas leur présence, qui manque de tourner mal.

Et nous voilà obligé de déguerpir et de se réfugier dans un coin obscur du palace.

Et pour compenser, elle est allée déguster des Ferrero !